Contactez nous: 01 85 48 04 81 Email: medinatgestion@alians.fr

Medinat Blog

LA MUSICOTHÉRAPIE AU SERVICE DES PRÉMATURÉS

LA MUSICOTHÉRAPIE AU SERVICE DES PRÉMATURÉS

Par 09-06-2017 Actualités Partager

 

Un bébé prématuré lutte chaque jour pour sa survie. Il est confronté à une batterie de soins parfois agressifs et évolue dans un environnement bruyant qui est bien loin de l’environnement calme auquel il a été habitué in utero. La musicothérapie consiste à créer une atmosphère calme, propice à la détente des bébés prématurés.

 

La musicothérapie, pour apaiser parents et bébé

Un séjour en soins intensifs est une épreuve éprouvante pour les prématurés qui ont une hypersensibilité auditive et tactile. Le bruit des appareillages et le va-et-vient constant du personnel soignant les stressent considérablement. Le corps du bébé agit en effet comme un miroir et « absorbe » les sons qu’il entend. Le rôle du musicothérapeute consiste à utiliser cette hypersensibilité auditive et tactile pour apaiser le prématuré. Pour y arriver, il utilise la voix mais aussi des instruments de musique pour déconnecter le bébé des sons environnants et retrouver ainsi un calme similaire à celui du ventre de sa mère. Quand la situation le permet, le musicothérapeute sollicite les parents à participer à la séance. Leurs voix, surtout celle de la mère, contribuent à apaiser le bébé.

 

Des interventions différentes en fonction de l’état du prématuré

La musicothérapie est une thérapie souple qui s’adapte à l’état de chaque bébé. Si le bébé présente des difficultés respiratoires, le thérapeute chante deux ou trois notes de manière régulière et répétitive pour aider le prématuré à corriger de lui-même le rythme de sa respiration. Après 10 ou 15 minutes de séances, la respiration du bébé se stabilise et le taux d’oxygène dans le sang augmente. Si les parents peuvent sortir le bébé de la couveuse, le fait de le maintenir sur leur poitrine tout en chantant augmente l’effet d’apaisement.

Si le bébé est trop tendu, le fait de chanter des mélodies ou des berceuses au rythme apaisant contribue à diminuer les tensions et recréer une atmosphère calme autour du prématuré. Là encore, les parents peuvent être mis à contribution. En maintenant leur bébé contre leur peau tout en chantant, le papa et la maman procurent un massage corporel apaisant à leur enfant, grâce à la vibration de la poitrine tout au long du chant.

Pour savoir si la musicothérapie est efficace ou non, il faut se référer aux langages corporels du bébé. Il doit se montrer détendu et ses signes vitaux comme la respiration, la pulsation et la pression artérielles doivent être stables. Le prématuré arrive également à prendre du poids grâce à cette thérapie.

 

La musicothérapie, un soin encore méconnu

 

Bien qu’elle soit efficace, la musicothérapie n’est pas encore reconnue comme un soin médical à part entière. À ce titre, les hôpitaux ne sont pas autorisés à embaucher de musicothérapeute. Ils doivent donc recourir aux dons pour pouvoir maintenir cette prestation au sein de leur service de néonatalogie. C’est pour cela que les services de néonatalogie sont encore peu nombreux à proposer cette thérapie douce. Il faut aussi noter que cette forme de traitement ne fait pas partie des soins remboursés par l’assurance maladie et les mutuelles de santé.

L'assurance Medinat c'est l'assurance des praticiens des médecines non conventionnelles

N'hésitez pas à demander à nos conseillers Médinat toutes les informations sur Medinat professionnel, Medinat prévoyance et retraite, ou si vous êtes une association, un centre de formation Medinat écoles et associations