Contactez nous: 01 85 48 04 81 Email: medinatgestion@alians.fr

Medinat Blog

COMMENT LUTTER CONTRE L’ADDICTION AU TABAC ?

COMMENT LUTTER CONTRE L’ADDICTION AU TABAC ?

Par 06-10-2017 Actualités Partager

 

Le tabac est la première cause de mortalité évitable en France. Chaque année près de 73 000 décès enregistrés sont dus au tabagisme. Un cancer sur trois est la conséquence du tabagisme actif ou passif. Le plus connu est le cancer du poumon, mais les cancers de la gorge, de la bouche, des reins, de la vessie et du pancréas peuvent aussi être associés à la prise de tabac et d’alcool. Les maladies cardio-vasculaires et les bronchites chroniques sont pour la plupart causées par le tabac. Arrêter la consommation de tabac du jour au lendemain serait difficile, mais voici nos conseils pour vous aider à lutter contre l’addiction au tabac.

 

Prévenir le tabagisme dès l’adolescence

L’adolescence est l’âge à laquelle la plupart des fumeurs gouttent à leur première cigarette pour ensuite plonger dans le cercle infernal du tabagisme. La plupart du temps, les jeunes fument sous l’influence de leurs pairs, pour « faire comme les autres ». Il est ainsi important de commencer la campagne de prévention le plus tôt possible, pour faire comprendre aux adolescents qu’ils ne sont pas obligés de faire comme tout le monde si ce n’est pas ce qu’ils veulent. C’est dans cet objectif que l’Académie Marémontane a sorti la saga Les Chevaliers du Lys, des livres retraçant l’histoire de jeunes magiciens qui, pour devenir chevaliers, doivent dire non au tabac et à la violence.

 

Les substituts nicotiniques pour le sevrage

La plupart du temps, le soutien d’un professionnel de la santé, et plus particulièrement du tabacologue, est indispensable pour lutter contre l’addiction au tabac. Les substituts nicotiniques utilisés dans le sevrage tabagique possèdent, en effet, un dosage en nicotine différent. Le choix du bon dosage et de la durée du traitement dépendent du degré de dépendance du fumeur.

Parmi les substituts nicotiniques souvent prescrits figurent les patchs ou timbres qui s’appliquent sur la peau. La nicotine passe ainsi à travers la peau avant de gagner la circulation veineuse. La capacité de diffusion des patchs varie entre 16 heures et 24 heures. Le pharmacien ou le médecin généraliste peut déterminer quel patch convient le mieux au fumeur. Les substituts nicotiniques peuvent se présenter sous formes orales : gomme à mâcher ou comprimés. Il existe également des pastilles et des chewing-gums ainsi que des traitements médicamenteux.

 

Les plantes au service du sevrage tabagique

Beaucoup de plantes à usage thérapeutique sont riches en substances actives qui peuvent aider une personne dépendante à mieux supporter les symptômes du sevrage tabagique comme l’anxiété, l’irritabilité, les insomnies, ou la déprime. Parmi ces plantes figurent le millepertuis ou herbe aux piqûres. C’est une plante très utilisée en phytothérapie pour traiter les dépressions modérées. La verveine possède aussi les mêmes propriétés.

La lobélie, encore appelée tabac indien ou tabac sauvage, servait déjà aux Indiens d’Amérique pour soigner les troubles des voies respiratoires. Cette plante possède des propriétés qui favorisent l’expulsion du mucus tout en détendant les muscles des bronches. Elle est disponible sous forme de préparation homéopathique.

 

Néanmoins, ces plantes ne doivent pas constituer un substitut à l’accompagnement médical. Elles ne sont qu’un complément à ce dernier.

L'assurance Medinat c'est l'assurance des praticiens des médecines non conventionnelles

N'hésitez pas à demander à nos conseillers Médinat toutes les informations sur Medinat professionnel, Medinat prévoyance et retraite, ou si vous êtes une association, un centre de formation Medinat écoles et associations