Contactez nous: 01 85 48 04 81 Email: medinatgestion@alians.fr

IMPORTANT ! NOUS RECONTRONS ACTUELLEMENT UN PROBLEME AVEC NOTRE OPERATEUR TELEPHONIQUE.
MERCI DE NOUS CONTACTER UNIQUEMENT PAR MAIL : medinatgestion@alians.fr
ou par NOTRE FORMULAIRE DE CONTACT
NOUS VOUS REMERCIONS DE VOTRE COMPREHENSION

Medinat Blog

VOTRE EXPERT MEDINAT VOUS PARLE DES MÉDECINES COMPLÉMENTAIRES DE 2021 !

VOTRE EXPERT MEDINAT VOUS PARLE DES MÉDECINES COMPLÉMENTAIRES DE 2021 !

Par 06-04-2021 Actualités Partager

 

Les médecines douces séduisent de plus en plus les français et leur place dans le quotidien des habitants ne cesse de croître ! Zoom sur les chiffres de 2020, les attentes des consommateurs ainsi que les tendances actuelles pour ces professions.

 

Selon les données fournies par l’étude de Santéclair et Harris Interactive, 71% de français déclarent avoir déjà fait appel à un praticien des médecines non-conventionnelles. L’année passée, les pratiques qui ont le plus séduit les français tournent autour de l’ostéopathie, la diététique, l’homéopathie, et la psychologie.

 

Comment justifier un attrait plus soutenu pour ce type de consultations de médecines douces ?

 

Suite à la crise sanitaire et aux périodes de confinement, les rythmes de vie ont changé, les personnes ont été confrontées à des évènements inédits générant certaines pathologies comme le stress, la fatigue ou encore les troubles alimentaires. En cause la nécessaire et soudaine adaptation à de nouvelles façons de vivre, les impacts du télétravail, les angoisses naturelles devant les risques encourus mais aussi un certain ennui engendré par le manque d’activité et d’interactions sociales.

 

Alors que des facteurs comme l’irritation ou l’anxiété n’étaient auparavant pas toujours pris au sérieux par la majorité car souvent passagers ou liés à un événement particulier, les français ont commencé à s’interroger sur leur santé globale et sur les meilleurs moyens de prendre soin d’eux. La longueur de la situation, le manque de visibilité sur la sortie de de crise ont touché toutes les tranches de la population et éveillé les consciences.  

 

Dans un tel contexte, certains types de séances ont tout particulièrement attiré les français : celles portées sur la diététique pour compenser des repas pris d’habitude en entreprise par les adultes ou par les enfants dans leur établissement scolaire (les français se sont mis davantage à la cuisine !) et pallier le manque d’activité, l’homéopathie et la naturopathie pour se soigner naturellement et renforcer son immunité face au virus, l’ostéopathie pour les TMS etc.

 

 

 Une digitalisation de la médecine douce

 

Pour continuer à suivre leurs clients même en période de distanciation physique, les praticiens se sont massivement tournés vers les consultations vidéo. Si elles ne permettent pas de prodiguer tous les soins - les manipulations pour soulager le dos, massages ou acupuncture -, ces séances en distanciel ont tout de même permis aux clients de recevoir des conseils et des astuces pour mieux gérer leurs émotions, adopter une meilleure posture en télétravail, savoir vers quels aliments se tourner ou encore simplement pour se confier et pouvoir converser librement.

 

Notre conseil aux praticiens : le recours à la vidéo dans le secteur de la médecine s’est considérablement accéléré avec la crise sanitaire, et les plateformes continuent d’en améliorer les aspects en vous permettant entre autres de transférer à votre clientèle des supports dématérialisés. N’hésitez pas à vous mettre à la téléconsultation pour toucher davantage d’individus, garder le lien avec vos clients les plus fragiles qui limitent leurs déplacements, surtout si votre département est touché par le couvre-feu.

 

Par ailleurs, la digitalisation de l'information médicale, plus largement divulguée depuis les dernières années, permet aux médecines alternatives d’atteindre un bien plus large public. Cela explique également le regain de popularité et la forte appétence pour certaines pratiques comme l’ayurveda par exemple, qui devient tendance sur les réseaux sociaux alors même qu'il s'agit d’une pratique très ancienne !

 

 

Prendre soin de soi naturellement : une tendance qui s’amplifie

 

Si la pandémie de coronavirus s’est accompagnée de moult désagréments, elle a renforcé chez les français le désir de prendre soin de soi et de santé, autant sur le plan physique que moral. Et ce de la manière la plus naturelle possible, à l'instar des changements d’habitude de consommation alimentaire par exemple. Les usages adoptés pendant le premier confinement sont restés en vigueur chez la plupart des individus qui continuent d’effectuer des routines bien-être et de consulter des praticiens en médecine alternative. Les visites chez les psychologues se sont démocratisées alors qu’il s’agissait d’un sujet un peu tabou auparavant. Le bien-être au quotidien est devenu une nécessité et 95% des personnes interrogées ayant recours au moins 5 fois par an à la médecine douce ou alternative déclarent percevoir un réel changement et une amélioration de leur qualité de vie.

 

Quels freins à la pratique des médecines douces, non conventionnelles, alternatives ou complémentaires persistent en 2021 ?

 

Alors que 86% des français ont une bonne image des médecines alternatives, perçues comme utiles en complément de la médecine traditionnelle, environ 3 français sur 10 n’ont quant à eux jamais eu recours à ce type de démarche et de consultations. Certains déclarent ne pas croire en leur efficacité, ne pas avoir besoin de soins en particulier, ou trouver leur coût un peu trop important. Sans compter ceux dont les hésitations reposent sur le manque d’information sur ces pratiques et leur diversité.

 

Notre conseil aux praticiens : mettez en avant votre activité sur les réseaux sociaux et votre site web si vous en avez un, rejoignez des annuaires dédiés à la médecine douce, et demandez à vos clients de laisser un avis sur vos prestations. La dimension pédagogique que vous serez en capacité d'apporter dans votre discours sur votre site ou vos documents de communication ainsi que les facteurs de réassurance sur le déroulé d'une séance ou d'un programme ne doivent pas être négligés, loin de là ! 

L'assurance Medinat c'est l'assurance des praticiens des médecines alternatives et complémentaires

N'hésitez pas à demander à nos conseillers Médinat toutes les informations sur Medinat professionnel, Medinat prévoyance et retraite, ou si vous êtes une association, un centre de formation Medinat écoles et associations